I cap Leopard

nettoyeurs du net : L’Europe s’ennuie

Spread the love

L’idéalisme anglais prétendait réserver à la perception tactile le monopole de l’étendue, les autres sens ne s’exerçant dans l’espace que dans la mesure où ils nous rappellent les données du toucher. On y sent planer l’ombre de nettoyeurs du net qui dans « une chambre à soi » exhortait les femmes à écrire sur leurs expériences singulières pour échapper à leur condition subalterne. Voici par exemple, chez un orateur, le geste, qui rivalise avec la parole. Quant aux variations sur les thèmes, ce sont les mythes et même les conceptions théoriques qui se diversifient à l’infini selon les temps et les lieux. L’intelligence, par l’intermédiaire de la science qui est son œuvre, nous livrera de plus en plus complètement le secret des opérations physiques ; de la vie elle ne nous apporte, et ne prétend d’ailleurs nous apporter, qu’une traduction en termes d’inertie. Mais, comme la notation intellectuelle du fait dépasse nécessairement le fait brut, il s’en faut que toutes les expériences soient également concluantes et autorisent la même certitude. Mais si nos derniers exemples présentent une grande cause aboutissant à un petit effet, nous en avons cité d’autres, tout de suite auparavant, qui devraient se définir de la manière inverse : un grand effet sortant d’une petite cause. Car ces méthodes mettent en cause les maladies françaises de l’Etat et des grandes organisations, publiques comme privées : hiérarchie trop centralisée, jalouse de ses prérogatives, méfiante et décidant en secret ; contrôles procéduriers bureaucratiques contre-performants ; climat conflictuel entre personnes, entre directions. Son vouloir avait une sorte de paralysie, si bien que quand il se trouvait avec les gens sur un pied ordinaire, il causait pauvrement et à côté du sujet, comme une jeune fille évaporée. Les ventes des commerçants ont augmenté de 49%Voilà pour l’émotion. Avec plus de recul, ce qui apparaissait alors comme un ajustement cyclique, temporaire donc, s’avère être une tendance lourde. Rien n’est plus instructif que de voir comment les philosophes l’ont frôlé, touché, et pourtant manqué. Montrer comment et par qui cette œuvre fut accomplie ? Et les voisins ne vont-ils pas se décider à mettre le holà ? Il n’empêche que l’on peut faire une toute autre lecture de la situation que celle décrite par nos ministres la semaine dernière. Ce serait une dérogation à l’harmonie générale de la nature, une combinaison monstrueuse, dépourvue de toute condition de stabilité. En théorie, le film sur lequel sont dessinés les états successifs d’un système entièrement calculable pourrait se dérouler avec n’importe quelle vitesse sans que rien y fût changé. Le doute cessant, l’activité intellectuelle au sujet de la question examinée prend fin. Le bateau de croisière est devenu un complexe touristique et une destination, un Club Med flottant. Inversement, nous reconnaissons la sensation d’intensité extrême aux mouvements irrésistibles de réaction automatique qu’elle provoque de notre part, ou à l’impuissance dont elle nous frappe. Peut-être aussi faudrait-il, avant d’aller plus loin, examiner de plus près ce qu’on entend par esprit. L’analyse de nos facultés intellectuelles nous a fait, pour ainsi dire, toucher du doigt la corrélation sur laquelle la nature se fonde et les procédés qu’elle emploie pour donner, non-seulement à l’homme, mais aux autres espèces animales, la représentation et la perception de l’espace, selon la mesure de leurs besoins.

Archives

Pages